Règlement Combat Complet Total

Règlement presque identique au Combat Jiu
Jitsu. En plus, on peut donner des coups de poings et de pieds à pleine
puissance pour les seniors, à puissance contrôlée pour les moins de 18 ans. Les
coups de genou au corps uniquement sont autorisés en seniors.

Actions autorisées : projections, clefs de bras, de poignet, de jambe (clefs de genoux et de chevilles dans l’axe), étranglement, immobilisation, écartèlements.
Actions interdites : frapper l’adversaire, clefs de cou, actions non sportives (mordre, mettre la main sur le visage, tordre les doigts, faire pression avec les doigts sur une zone interdite (yeux, cou…))

Points :
Projections :

·         nette 4 points (l’adversaire tombe sur le dos avec vitesse)

·         Limitée 2 points (projection pas très nette, un peu lente sur le côté)

·         1 point : petite projection (sur le ventre ou sur les fesses, ou bien sur le côté)

Contrôle au sol :

·         adversaire sur le dos : on est sur le côté sur lui pendant 8 secondes : 2 points

·         adversaire sur le dos : on est position montée : 2 points

·         adversaire à plat ventre : on est sur lui en position montée avec les talons en crochet : 2 points

·         adversaire assis : on est derrière lui en ayant passé les talons : 2 points

Pour qu’un contrôle soit comptabilisé, il faut maintenir l’adversaire au moins 8 secondes. On ne peut

Contrôle : Lorsque l’on contrôle l’adversaire au sol, au bout de 8 secondes on marque 2 points, l’arbitre annonce ‘ ENCHAÎNEZ ‘, il faut alors enchaîner sur une tentative de soumission ou l’arbitre fait reprendre le combat debout.
Clé : on peut faire une clé ou un étranglement debout, mais en aucun cas on ne peut amorcer une clé ou un étranglement debout et se jeter au sol sans retenue. Si une clé est manifestement en train d’aboutir, l’arbitre peut décider d’arrêter le combat (pour préserver l’intégrité physique du combattant).

Points :

·         coups de poings : 1 point

·         coups de pied à la tête : 4 points

·         coups de pied au corps : 2 points

·         coup de pied aux jambes : 1 point

Après avoir reçu un coup, l’adversaire
reste sonné plusieurs secondes : arrêt du combat par K.O

1.     Actions
interdites : coup de coude, de tête, de genou à la tête, coup de poing en
revers retourné, coup dans les zones interdites : dos, genoux, parties
génitales, cou, nuque, frapper l’adversaire à la tête lorsqu’il est au sol,
dès que l’un des participants a un genou à terre, aucun des deux
combattants ne peut frapper (sauf les coups de poings au corps).

2.     Tenue
et protections obligatoires et protocole : Kimono grain de riz (les
manches doivent descendre jusqu’aux poignets et l’arbitre doit pouvoir
passer 4 doigts dans la manche), gants doigt libres homologués (pas de
gants trop fins style gants de sac), protèges tibias et pieds, protège
dents, coquille, casque (celui-ci doit bien tenir), protection mammaire
pour les féminines.

3.     Pour
gagner un combat : On peut gagner un combat de différentes manières : Sur
abandon de l’adversaire (il frappe deux fois avec sa main ou son pied ou
s’il crie stop), sur une clef ou un étranglement. Sur un K.O. Sur arrêt de
l’arbitre quand un combattant reçoit vraiment trop de coups sans pouvoir
répliquer, ou quand on est pris en soumission et que l’articulation est
sur le point de céder ou est en train de céder, ou quand il y a au moins
14 points d’écart. Sur jet de l’éponge du coach quand le combattant est
visiblement trop diminué. Aux points : au bout du temps réglementaire,
c’est le combattant qui a le plus de points qui gagne, en cas d’égalité il
y a soit décision des arbitres soit il y a prolongation d’une minute, s’il
y a encore égalité, il y a décision des arbitres qui donnent la victoire à
celui qui a le plus dominé ou le plus attaqué). Si l’adversaire est blessé
et ne peut continuer le combat (sur décision du médecin). Si l’on est
blessé par faute de l’adversaire, on peut cependant être déclaré
vainqueur. Exclusion du combattant suite à trop d’irrégularités ou à un
comportement non sportif (non-respect de l’arbitre).

4.     Pénalités
Fautes = 2 points pour l’autre : S’accrocher aux cordes du ring. Sur
frappe après le stop de l’arbitre. Sur frappe non-volontaire à la tête sur
l’adversaire au sol. Sur non-combativité ou anti-jeu (si un combattant ne
fait que reculer ou d’attendre sans faire d’attaque, il est pénalisé). En
cas de sortie de l’aire de combat (il y a d’abord avertissement verbal)
sauf sur action simultanée des 2 combattants ou si l’autre combattant
pousse manifestement son adversaire dehors.

5.     Précision
:

A.    Si le casque s’enlève lorsque les
combattants sont debout, l’arbitre stoppe le combat pour le remettre en place
(chaque combattant doit avoir un casque qui tient, si celui-ci s’enlève
systématiquement le combattant peut recevoir des avertissements).

B.    lorsque les combattants sont au sol,
l’arbitre n’arrête pas le combat si le casque s’enlève.

C.    l’arbitre vérifie avant le combat que
chaque combattant a des protections adéquates (casque, protège dents, protège
tibia et pieds, gants, coquille).

6.     OBSERVATIONS
:

A.    – Pour les moins de 18 ans : tous les
coups doivent être contrôlés et portés en semi-contact. Toute frappe trop forte
est pénalisée.

B.    – Les pénalités peuvent aller jusqu’à
l’exclusion du combattant.

C.    – Un combattant qui se présente avec du
matériel non conforme peut être disqualifié ou avoir un point de pénalité.

D.    – Pour qu’une personne licenciée d’un
club puisse arbitrer ou juger une compétition, il faut qu’elle soit titulaire
du diplôme d’arbitre ou qu’elle passe l’examen qui se fait généralement avant
la compétition.