Combat Jiu Jitsu

Combat Jiu Jitsu

Règlement d'arbitrage :

Actions autorisées : projections, clefs de bras, de poignet, de jambe (clefs de genoux et de chevilles dans l’axe), étranglement, immobilisation, écartèlements.
Actions interdites : frapper l'adversaire, clefs de cou, actions non sportives (mordre, mettre la main sur le visage, tordre les doigts, faire pression avec les doigts sur une zone interdite (yeux, cou…))

Points :
Projections :

·         nette 4 points (l'adversaire tombe sur le dos avec vitesse)

·         Limitée 2 points (projection pas très nette, un peu lente sur le côté)

·         1 point : petite projection (sur le ventre ou sur les fesses, ou bien sur le côté)

Contrôle au sol :

·         adversaire sur le dos : on est sur le côté sur lui pendant 8 secondes : 2 points

·         adversaire sur le dos : on est position montée : 2 points

·         adversaire à plat ventre : on est sur lui en position montée avec les talons en crochet : 2 points

·         adversaire assis : on est derrière lui en ayant passé les talons : 2 points

Pour qu'un contrôle soit comptabilisé, il faut maintenir l'adversaire au moins 8 secondes. On ne peut marquer qu'un seul contrôle par passage au sol.

Retournements-Renversements : Si dans une action au sol on retourne ou on renverse le partenaire, on marque 2 points.

Passage de garde : Si on arrive à passer la garde du partenaire : 2 points.
Déroulement : le combat commence debout, se poursuit au sol. Si les adversaires se bloquent au sol ou s'ils sortent de l'aire de combat, l'arbitre les fait reprendre debout.
Précisions :
Faute : 2 points pour l'adversaire en cas de faute d'un combattant, exemple : actions interdites, sortie de l'aire de combat, parler, non-combativité.
Avertissement : Pour une même faute répétée, pour actions interdites, pour une faute grave (injure, protestation, frapper l'adversaire). En cas de faute grave, l'arbitre peut disqualifier directement l'adversaire s'il estime que celle-ci est volontaire. De même au bout de 3 avertissements, l'arbitre peut disqualifier le combattant.
Sortie de tapis : la totalité du pied en dehors de la surface, si cela se passe pendant une action l'arbitre ne pénalise pas. Si une projection commencée à l'intérieur se termine à l'extérieur de la limite, elle est valable (debout ou au sol).
Non-combativité : 2 points : refus du combat, fuir l'adversaire, attitude négative…
Contrôle : Lorsque l'on contrôle l'adversaire au sol, au bout de 8 secondes on marque 2 points, l'arbitre annonce ' ENCHAÎNEZ ', il faut alors enchaîner sur une tentative de soumission ou l'arbitre fait reprendre le combat debout.
Clé : on peut faire une clé ou un étranglement debout, mais en aucun cas on ne peut amorcer une clé ou un étranglement debout et se jeter au sol sans retenue. Si une clé est manifestement en train d’aboutir, l’arbitre peut décider d’arrêter le combat (pour préserver l’intégrité physique du combattant).